Les actualités

Mois : août 2022

D3S : parution de la liste proposée aux élèves directrices et élèves directeurs

Le premier avis de vacance d’emplois propose 22 postes de chefs d’établissements, dont 18 d’EHPAD.

Consulter l’avis

En application de l’article 5 du décret n° 2007-1930 du 26 décembre 2007 modifié, portant statut particulier du corps des directeurs d’établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux, les nominations sur ces postes sont prononcées par la directrice générale du centre national de gestion, après audition des candidats et avis rendus par les directeurs généraux des agences régionales de santé ou directeurs en charge de la cohésion sociale territorialement compétents, après consultation des présidents des assemblées délibérantes, et compte tenu du choix rendu par les candidats. 

Le second avis propose 74 postes d’adjoints :

Consulter l’avis

En application de l’article 5 du décret n° 2007-1930 du 26 décembre 2007 modifié, portant statut particulier du corps des directeurs d’établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux, les nominations sur ces postes sont prononcées par la directrice générale du centre national de gestion, après audition des candidats et avis rendu par le directeur, chef de l’établissement concerné et compte tenu du choix rendu par les candidats.

Les différents avis doivent être adressés au plus tard le 07 octobre 2022, au Centre national de gestion, département de gestion des directeurs, bureau de gestion des directeurs d’établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux par messagerie à : cng-mobilite-D3S@sante.gouv.fr

Avis aux recruteurs : vous pouvez consulter la Plaquette de la promotion “Simone de Beauvoir” et (re)découvrez les profils des directrices et directeurs d’établissements sociaux et médico-sociaux de demain.

J- 30 : 5ème journée nationale de formation des directeurs et acteurs du management

Un évènement à ne pas manquer  

Le thème :

Unité et diversité des métiers de direction, entre incertitude et espérances

Le lieu :

Cyclone Le Studio, 16/18 rue Vulpian 75013 Paris

Quand :

Jeudi 6 octobre 2022 de 9h à 17h15

 


Pour s’inscrire : Quelques clics suffisent. Alors n’hésitez pas, il reste des places disponibles

https://site.evenium.net/formation-directeurs-fph-chfo-2022/

 Vous y trouverez toutes les informations utiles et le programme.


 

Chères et Chers collègues,

 Avec le thème « Unité et diversité des métiers de Direction, entre Incertitude et espérances », le comité d’organisation a souhaité offrir un moment de partage d’expériences et de visions des fonctions de Direction, avec leur densité, leurs fondements, leurs remises en cause.

Le choix du singulier pour « Incertitude » et du pluriel pour « Espérances » donne aussi le ton volontairement progressiste des réflexions à poser.

La Journée a donc l’ambition d’apporter des éclairages  utiles à la compréhension des enjeux des métiers de Direction de la FPH en cette période d’après –crise, qui perdure.

Questionner l’Unité comme la Diversité de nos métiers permet d’en renforcer l’importance, mais aussi d’en découvrir les capacités de changement.

Fréderic THIRIEZ auteur du rapport de mission sur la Haute Fonction Publique en février 2020 inaugurera la journée, à partir de sa vision, de son expérience, et fera le détour sur les réformes prônées, engagées ou à venir.

Les Intervenants du CNG comme de l’EHESP, illustreront les grandes tendances du moment, associés à des représentants d’espaces de réflexion sur le service public notamment.

Les intervenants universitaires, livreront des retours d’expérience « in vivo » auprès des équipes de Direction, et une approche plus fondamentale de l’action de soigner comme de diriger.

En cette période de rentrée, l’invitation est relancée.

Si elle est portée par une organisation syndicale, cette journée reste prioritairement un espace de partage et de formation, ouverte à toutes celles et ceux qui managent au quotidien.

Inscrivez-vous sans tarder pour cette 5ème édition de la JNFD.

Le meilleur accueil vous y sera réservé par les membres du comité d’organisation et les partenaires.

Suivez ce lien 

Ou flashez le QR Code

DS : vacance d’un emploi de conseiller technique régional

Le poste est proposé auprès de l’agence régionale de santé Bourgogne Franche-Comté. 

L’établissement support de la mise à disposition est le CHU de Dijon : consulter l’avis

Le délai de candidature court jusqu’au 16 septembre 2022.

L’avis détaille les modalités et le contenu du dossier.

FACT-CHECKING

Le 25 juillet dernier, lors des débats à l’Assemblée Nationale sur la Loi de finances rectificative 2022, le Ministre des finances déclarait : « il n’y a pas de problème de trésorerie dans les hôpitaux publics français » !

En moyenne ?

La publication récente du rapport annuel de l’Observatoire des délais de paiement pour 2021 lui donne raison en moyenne (54,5j en 2021, pour un délai réglementaire à 50j).

Ce chiffre ne doit pas masquer la réalité d’un nombre croissant de collègues en établissements qui sont coincés entre le marteau (exigences normatives, demande des MOA…) et l’enclume (les fournisseurs qui menacent d’intérêts moratoires, refus de livraisons…).

Le dernier décile des EPS entre 20 et 70M€ de recette est à 114j avant le COVID.

Sur le terrain

Tel DAF d’un CH de PACA nous déclare : « en 2021, je payais à 180j en moyenne et n’était pourtant pas le dernier de la classe dans la région… j’étais suivi attentivement par le COREVAT copiloté par l’ARS et la DRFIP qui me perfusait en aide en trésorerie… avec un plan de trésorerie ne me donnant une visibilité sur le paiement des salaires à 3 mois uniquement… Finalement je payais plus vite les gros fournisseurs et laissais mourir les petits fournisseurs locaux qui n’avait pas de moyens de rétorsion ».

Quelle tendance ?

La légère amélioration des DGP est liée à la période COVID (sécurisation des recettes par la garantie de financement et part importante des investissements financés par les enveloppes du quotidien ou le Ségur).

En outre, l’analyse n’est pas reliée avec l’observation des encours de ligne de trésorerie et de leur évolution.

Qu’adviendra-t-il de la réalité des collègues et leur DGP lorsqu’il faudra absorber les revalorisations Ségur et le dégel du point d’indice ? Tout cela sera dans les tarifs des GHS qui sont d’une part une boite noire et d’autre part décorrélés de l’étude réelle des coûts de production ENC ? Eh oui, la T2A existera belle bien début 2023 malgré les engagements de réforme.

S’agissant des établissements des DOM-COM, exclus des statistiques nationales, le rapport de l’IEDOM point une moyenne à 64.8j (99j pour la Guadeloupe) et un dernier décile à 155j pour ces établissements qui cumulent les difficultés.

Mauvais diagnostics, mauvais remèdes…

Après le mépris d’un parlementaire, nous avons désormais un Ministre qui nie la réalité d’un nombre importants d’EPS et d’entreprises des territoires concernés.

  • Et des moyens lisibles pour l’hôpital public ?
  • Et le respect pour ses fonctionnaires qui naviguent en mer agitée depuis de trop nombreuses années ?

Le CHFO c’est la défense du service public et des cadres de direction sur tout le territoire national au-delà des moyennes !

Toutes les rubriques