Les actualités DH

Contingentement de l’accès à la hors classe des DH : Un coup de poignard dans le dos des jeunes directeurs d’Hôpital !

Partager

Le CHFO vous a tenus informés du projet d’instaurer un ratio de promotion à la hors classe pour les directeurs d’hôpital et le 22 octobre il a signé une lettre commune au Ministre pour lui demander de revenir sur ce projet. Dans le contexte actuel, nous sommes tous accaparés par les difficultés liées à la crise sanitaire. Pour autant, il n’est pas question de laisser faire. Le groupe entrée dans la carrière du CHFO s’adresse aux collègues de classe normale et aux EDH.

Message du groupe « entrée dans la carrière » du CHFO

Téléchargez et rediffusez le message du groupe Entrée dans la carrière du CHFO

Pour faire suite aux communications récentes de la DGOS sur l’instauration d’un ratio pour l’accès à la hors classe dans le corps des DH, le groupe entrée dans la carrière du CH FO tient à manifester son étonnement et son amertume s’agissant d’une orientation qui léserait indéniablement les jeunes collègues qui embrassent la carrière de dirigeants hospitaliers.

En sus des 4 conditions historiques (ancienneté de 4 ans, atteinte du 6e échelon, mobilité professionnelle avec 2 changements d’affectation dont une géographique et évaluation positive de son supérieur hiérarchique qui propose), la promotion au grade supérieur est susceptible d’être à l’avenir contingentée par un ratio promus – promouvables.

Un ralentissement de la progression des rémunérations… à l’heure où le Ségur ouvre la porte à une meilleure reconnaissance des personnels hospitaliers !

Les jeunes DH dont l’accès à la hors classe sera repoussée en raison du ratio subiront un manque à gagner réel, en moyenne de 2480€ sur le régime indemnitaire par année de report (environ 1400€ sur la part fonction et 1080€ sur la part résultat) [1]

Les lauréats du concours interne sont d’autant plus pénalisés que la reprise de leur ancienneté est plus que parcellaire pour les non-cadres et qu’ils ont souvent dû faire des efforts financiers considérables pour suivre la préparation au concours et la scolarité à l’EHESP.

Le groupe entrée dans la carrière du CH FO s’interroge sur ce paradoxe.

 

Un signal négatif adressé aux potentiels candidats aux concours DH, étudiant à l’EHESP et jeunes DH… à l’heure où l’attractivité est en recul !

Les rapports successifs publiés par les jurys du concours DH ne cessent de déplorer le recul de l’attractivité et la baisse du niveau des candidats.

Rapport du jury 2019 : « Depuis 2016, le nombre total de places au concours est stable (85). Pourtant, depuis 2015, le nombre de candidats connait une constante décrue de près de 36% sur la période 2015/2019 »…Et la baisse se poursuit en 2020.

Avec un ratio admis sur présents au concours de 22% en 2019, la priorité doit rester à la promotion de la carrière dans l’intérêt de nos établissements de santé qui sont confrontés à de réelles difficultés de recrutements. Si plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance, il serait naïf de considérer que la rémunération ne constitue pas un facteur d’attractivité.

L’EHESP étant déjà largement confrontée à des départs en cours d’année de nombreux bi-admissibles à d’autres concours (INET, ENA, EN3S…), ce ratio est susceptible d’accroitre la fuite des collègues pourtant déjà insérés dans la filière.

Le groupe entrée dans la carrière du CH FO s’interroge sur ce qui pourrait s’apparenter à un délitement de la méritocratie républicaine incarnée par le concours au bénéfice de contractuels qui remplaceraient les fonctionnaires.

 

Une réduction de l’intérêt de la mobilité… à l’heure où les principes élémentaires de la fonction publique appellent à la neutralité !

Avec 80.4% du corps des DH en hors classe ou classe exceptionnelle, force est de constater que les collègues s’astreignent aux mobilités fonctionnelles et géographiques tout au long de leurs carrières. Là où le confort pourrait consister à privilégier sa famille et un mode de vie enraciné sur un territoire, contrairement à d’autres catégories de fonctionnaires en situations de responsabilités, les DH ne rechignent pas à déménager (126 changements de régions en 2018).

La minorité qui n’aurait pas effectué la mobilité interrégionale est de fait déjà pénalisée par le moindre régime indemnitaire de la classe normale (Cf. supra) et par une évolution indiciaire limitée à l’échelle de la classe normale (13.9% de DH de classe normale sont sur un échelon supérieur ou égal au 6e)

Le groupe entrée dans la carrière du CH FO s’interroge sur les incidences à long terme sur les constructions des carrières et trajectoires individuelles.

 

Une supposée volonté de maitrise salariale… à l’heure où les effectifs n’ont jamais été aussi faibles !

Faut-il rappeler que les DH sont rémunérés par les établissements de santé et non pas par le CNG qui gère les carrières ?

Si les équipes de directions sont accoutumées à l’effet volume lorsqu’il s’agit de construire et suivre les EPRD, l’analyse des computations nationales de la gestion du corps des DH révèle un bilan remarquable… avec une baisse des effectifs de 17.3% en 10 ans (3588 en 2009 à 2967 en 2019), le nombre de DH n’a jamais été aussi faible malgré une complexité administrative croissance.

Le groupe entrée dans la carrière du CH FO s’interroge sur la nécessité de rajouter un effet prix aux résultats spectaculaires de l’effet volume.

 

Un sentiment de « coup de poignard dans le dos » … à l’heure où les collègues sont mobilisés à la gestion de la crise COVID !.

Nonobstant la reconnaissance limitée dans la parole publique qui oublie souvent les cadres de direction et autres non-soignants, sans s’épancher dans les médias, les directeurs sont mobilisés et s’attèlent à leurs missions avec volontarisme au bénéfice de nos concitoyens. Cela sans états d’âmes et mise en exergue de ce qui pourraient être interprété comme des causes de l’intensité des conséquences de la crise actuelle (politiques de réduction de lits, baisses de tarifs, numerus clausus, places insuffisantes dans les écoles de formations paramédicales …).

Les chefs d’établissements reportent les publications de postes malgré les besoins réels… les collègues retardent leurs mobilités au détriment de leur rémunération pour les plus jeunes.

Tant sur la forme que sur le fond, cette mesure est un signal très négatif adressé aux candidats potentiels à nos métiers et aux jeunes collègues comme si les inquiétudes n’étaient déjà pas suffisamment nombreuses (incertitudes sur la gouvernance hospitalière, injonctions paradoxales entre le « quoi qu’il en coûte » et la réalité des situations locales de trésorerie, anéantissement des perspectives d’atteintes de chefferie d’établissement aux regard de la tendance à la généralisation des directions communes à l’échelle des GHT,….).

Fiers de nos métiers, les membres du groupe « entrée dans la carrière du CHFO » dénoncent cette mesure scélérate qui interpelle tant sur le timing, que dans ses finalités.

Nous en appelons à la mobilisation de tous les Directeurs d’hôpital et élèves- directeurs d’hôpital. Tous les collègues en accord avec notre démarche sont invités à le faire savoir autour d’eux et par mail à

Partager

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

DH

Instance collégiale DH du 16 novembre 2022 : le CHFO vous informe

L'instance collégiale pour l'accès aux emplois supérieurs de DH s'est réunie le mercredi 16 novembre pour examiner les candidatures à 11 emplois fonctionnels et de chefs d'établissement.

Lire la suite

CHFOD3SDHDS

Les propositions du CHFO pour les DOM COM

Le CHFO a régulièrement dénoncé les conditions d'exercice délétères des collègues ultras marins, victimes d'exactions inadmissibles. Des réponses spécifiques sont indispensables et urgentes. Les élections professionnelles sont l'occasion de rappeler les revendications...

Lire la suite

DH

DH : UN TAUX DE PROMOTION INTROUVABLE ET INOPERANT

Le nouveau statut des administrateurs de l’État, doit entrer en vigueur le 1er janvier 2023. Il prévoit la suppression du taux de promotion pour l'accès au 2ème grade.

Lire la suite

DHMétier

DH : résultats des mouvements 2022-6/7 emplois fonctionnels et chefs

Le Centre national de gestion met en ligne aujourd'hui les choix de nominations pour les emplois publiés en juin et juillet 2022

Lire la suite

CHFOD3SDHDS

Elections professionnelles des corps de direction de la FPH

Les listes électorales pour le CCN et les CAPN sont publiées sur le site internet du CNG.

Lire la suite