Le CHFO rend hommage à notre collègue et ami Oliver ROQUET

Version imprimableEnvoyer par mail
Nous venons d'apprendre avec une immense tristesse le décès, cette nuit, des suites d'une longue maladie de notre collègue et ami Olivier ROQUET directeur des Centres Hospitaliers de Thiers et Ambert dans le Puy de Dôme.

Agé de 52 ans, Olivier ROQUET avait pris ses fonctions de directeur des centres hospitaliers de Thiers et Ambert en avril 2017, il y avait été accueilli chaleureusement, les deux établissements étant gérés par intérim depuis plus d'un an et d'importants dossiers l'attendaient.

Elève directeur de la 28ème promotion de l'EHESP, Olivier ROQUET avait débuté sa carrière en qualité d'assistant de direction en 1991 au Centre hospitalier Spécialisé de Laborit à Poitiers, établissement au sein duquel, à l'issue de sa formation le 1er janvier 1992,  il a été nommé directeur adjoint en charge des services économiques et techniques.

Puis il a rejoint le CHU de Rennes le 2 novembre 1998 pour occuper les fonctions de directeur du site de Pontchaillou jusqu'au 31 août 2003. Nommé directeur du Centre Hospitalier d'Arcachon et de la maison de retraite de la Fondation Larrieu le 1er septembre 2003, il a effectué une mobilité par la voie du détachement à la Mairie d'Arcachon où il a exercé les fonctions de Directeur Général des Services le 1er septembre 2004. Après quatre années d'expérience en collectivité territoriale il a réintégré la fonction publique hospitalière le 1er avril 2008 au Centre Hospitalier de la Candélie à Agen en tant que directeur adjoint chargé du projet d'établissement, des services économiques, techniques et de la gestion des risques.

Le 4 avril 2011 il a été nommé directeur du Centre hospitalier de Narbonne et du centre gérontologique Pech Dalcy, fonction qu'il a occupée jusqu'à sa nomination aux centres hospitaliers de Thiers et d'Ambert.

Fils de directeur d'hôpital, Olivier ROQUET était un homme d'engagement. Il a fait le choix de servir l'hôpital, animé par un attachement profond aux valeurs du service public qu'il a toujours défendu notamment au sein de la CNDCH dont il a été membre durant plusieurs années au titre de notre composante.

Adhérent du CHFO dès son entrée dans la carrière, il a été élu pour représenter nos collègues en CAPN. Il a exercé ce mandat, fidèle à lui même, avec une grande disponibilité et le souci de défendre les intérêts matériels et moraux de ses mandants. Homme secret et discret, il a lutté avec un immense courage contre sa maladie sans jamais en parler. Jusqu'au bout il n' a ménagé ni son temps ni sa peine pour assurer ses responsabilités.

L'hôpital public perd un serviteur dévoué, le CHFO perd un fidèle compagnon. 

Le  CHFO présente ses plus sincères condoléances à sa compagne, à ses enfants et à ses proches et les assure de son indéfectible soutien. 

 

 

 

 

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Vérification *