Les actualités Fonction publique

Mobilisation des directeurs de la FPH : maintenir la pression et amplifier l’action !

Partager

Nos 3 organisations syndicales reçues hier par la DGOS et le cabinet du Ministre de la Santé vous proposent un compte-rendu de leurs échanges

L’appel à la grève et au rassemblement des trois organisations syndicales majoritaires des corps direction de la FPH s’est traduit par un taux de mobilisation d’au moins 20% représentant plus de 1 000 grévistes dont 150 directrices et directeurs qui ont battu le pavé devant le ministère de la santé. Le rassemblement était déterminé, sonore et convivial avec une forte mobilisation des futurs collègues ED3S. L’implication des promotions en formation à l’EHESP a été très visible avec notamment 90% des deux promotions d’ED3S en grève et 100% des EDS. Des déclarations de soutien à la mobilisation ont également été faite au conseil d’administration de l’EHESP qui se tenait ce jeudi 19 octobre par nos trois organisations syndicales.

Une délégation de nos trois organisations incluant deux délégués des promotions ED3S a été reçue durant une heure par Lucie LIGIER, conseillère au cabinet du ministre de la santé et de la prévention, et Philippe CHARPENTIER, sous-directeur à la DGOS. La déclaration commune suivante a été lue de même qu’une déclaration des ED3S et une des EDS.

Cet entretien n’a pas permis d’entrevoir d’avancées concrètes, avec toutefois des inflexions exprimées notamment sur le traitement de l’évolution statutaire des D3S :

  • Le cabinet affirme que la réforme de la haute fonction publique appliquée à la FPH est une priorité du ministre, élément qu’il avait eu l’occasion d’affirmer directement aux responsables de nos fédérations santé-sociaux juste avant cette entrevue ;
  • Il est réaffirmé qu’aucun corps n’est écarté ; cependant, rien de concret n’a été dit sur les directeurs des soins en dehors de la reprise du chantier, nécessaire, des voies d’accès au corps ;
  • Les propositions formulées fin juin pour les D3S qui nous avaient conduit à quitter la table des discussions ne sont plus assumées par le ministère ; dans la même veine, le terme de « mesures spécifiques » pour le corps utilisé lors de la réunion au ministère de la transformation et de la fonction publiques le 10 octobre est récusé, il est désormais question de « réforme » appliquée au corps ;
  • Il a été réaffirmé qu’un calendrier de discussions, bloquées depuis juillet, serait rapidement communiqué, les séances incluant la présence du cabinet ;
  • Il a été confirmé que la comparabilité des corps de DH et de D3S ne pouvait pas être remise en cause ;
  • Il n’est toujours pas opposé d’argument à l’intérêt d’un seul corps de niveau administrateur pour exercer sur l’ensemble du champ de la FPH, qui serait pourtant dans l’esprit de la réforme appliquée dans le versant État de la fonction publique. Pour autant nos interlocuteurs ont redit que les passerelles vers les autres versants étaient au cœur de la réforme ;
  • Le cabinet affirme que face à la DGAFP, le ministère défend la position d’un traitement de la FPH qui ne soit pas « moins disant » par rapport aux deux autres versants. La période de plus de trois mois sans proposition nouvelle aurait été mise à profit pour travailler des améliorations en faveur des directeurs de la FPH ;
  • Le cabinet a exprimé la volonté d’un dialogue tenant compte des propositions des organisations syndicales ;
  • Nos trois organisations ont insisté sur la nécessité d’un calendrier cohérent et synchrone dans la mise en œuvre.

Dans l’attente de la reprise des discussions annoncée pour novembre, nos trois organisations soulignent l’impératif de propositions plus consistantes et plus cohérentes. Le ministre aurait exprimé son souhait de parvenir à un accord. Il doit maintenant s’en donner les moyens !

Merci à tous d’avoir répondu rapidement présent, et en nombre. Par leur mobilisation le 19 octobre, les directeurs grévistes ont fait bouger les lignes. Nos trois organisations veulent maintenir la pression et amplifier l’action pour que la réforme de la haute fonction publique s’applique aux trois corps. Nous communiquerons à nouveau vers tous les collègues dans la période décisive qui s’ouvre et appellerons au besoin à une nouvelle mobilisation nationale.

Maxime MORIN                                                      Philippe GUINARD                                              Thomas DEREGNAUCOURT

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

CHFOFonction publique

MOBILISATION DU 22 MAI 2024 à 11H30

Pour mettre fin aux retards qui nous pénalisent tous, mobilisons-nous le 22 mai 2024 à 11H30 !

Lire la suite

CHFOFonction publique

Réforme statutaire 2024 : la réponse des ministres

Le 29 février, le CHFO, le SYNCASS et l'UFMICT s'adressaient aux ministres de la Santé et de la Fonction publique pour obtenir une relance urgente et une clarification de la réforme statutaire des corps de direction.

Lire la suite

AAHD3SDHDSFonction publique

DH D3S DS AAH : les concours 2024

Lire la suite

CHFOFonction publique

Réforme de la haute fonction publique : les directrices et directeurs exigent une juste reconnaissance

Lire la suite

Fonction publique

La colère est intacte !

Lire la suite