Les actualités DS

Un vote pour l’avenir des Directeurs des soins

Partager

 

A deux jours de l’ouverture du scrutin pour la Commission paritaire des Directeurs des soins et pour le Comité consultatif national, les candidats CHFO résument leur bilan et leur engagement.

NOTRE BILAN

L’engagement que le CHFO prenait il y a quatre ans pour les Directeurs des Soins

Pour les élections professionnelles de 2018, le CHFO s’engageait pour défendre le statut des DS, car il n’était pas à la hauteur de leurs responsabilités et des compétences mises en œuvre.

Le CHFO prenait l’engagement d’agir pour :

  • Sauvegarder le caractère professionnel des formations et œuvrer pour que les Directeurs des Instituts soient reconnus,
  • Augmenter les places ouvertes au concours d’entrée,
  • Réévaluer de manière significative les grilles indiciaires permettant un accès hors Echelle pour tous,
  • Doubler la part F pour les DS non logés,
  • Réviser les plafonds de la PFR.

Nous avons œuvré dans ce sens sans relâche et obtenu des avancées pendant la mandature.

Dans le cadre de la CAPN et du CCN, nous avons martelé depuis 4 ans la nécessité d’augmenter le nombre de places au concours d’entrée à l’EHESP afin de mieux couvrir les postes vacants et ainsi d’éviter un nombre important de faisant fonction dans nos établissements. Nous avons également obtenu qu’une cartographie des Directeurs des soins soit réalisée par le CNG, permettant ainsi d’objectiver les postes à pourvoir.

Nous avons défendu devant le Haut Conseil des Professions Paramédicales, que seul un directeur des soins puisse être directeur des Instituts. Par ailleurs, il a été défendu que les formateurs disposent du diplôme de cadre de santé ou d’un master. Nous avons, pour la Fonction Publique Hospitalière, obtenu gain de cause.

C’est Force Ouvrière qui a obtenu l’inscription du statut des Directeurs des Soins dans les négociations du Ségur. Elles ont permis une revalorisation globale de la grille indiciaire avec un accès à la HEA et une augmentation de la PFR. Nous nous sommes battus et nous avons obtenu la mise en place d’un troisième grade de classe exceptionnelle (GRAF), qui sécurise la fin de carrière et ouvre l’accès à la HEB, même si cela reste, encore, trop symbolique.

NOTRE ENGAGEMENT

Aujourd’hui, dans notre nouveau mandat, nous voulons aller plus loin dans les revendications.

Les DS démontrent tous les jours leur place incontournable dans le bon fonctionnement de nos établissements. Lors de la crise sanitaire, tant dans les établissements de santé que dans les instituts, les DS ont fait la preuve de leurs capacités à mobiliser les paramédicaux. Leur expertise en soin et en organisation a été un atout précieux.

Des responsabilités croissantes dans un périmètre élargi

Aujourd’hui les DS en établissements de santé ou dans les Instituts font face à des responsabilités croissantes, en lien avec l’augmentation de leur périmètre d’action.

Nous vous avons exposé nos analyses et propositions sur ces sujets :

Les discussions du Ségur ont permis quelques avancées, mais le compte n’y est pas.

Le CHFO n’a rien lâché. La délégation DS a nourri les débats de ses propositions indiciaires et indemnitaires, comme démographiques.

Malgré le cavalier seul d’une autre organisation syndicale, le CHFO a su faire les alliances nécessaires pour porter ses revendications auprès du ministère des solidarités et auprès du 1er ministre, puis lors du vote en CSFPH.  Devant l’inflexibilité de la DGOS, le CHFO a rejeté le texte.

Le CHFO ne lâche rien, nous avons encore montré que nous pouvions faire bouger les lignes lors du premier tableau d’avancement à la classe exceptionnelle, en obtenant de passer de 28 à 45 promus. 

Pour la suite, une mobilisation sans faille

Le CHFO dans un nouveau mandat restera mobilisé dans toutes les instances et dans tous les groupes de travail pour :

  • Faire reconnaitre les DS comme des directeurs à part entière. L’objectif sera de refondre le statut des DS dans le cadre d’une discussion plus large des trois corps de direction,
  • Faire accéder tous les emplois fonctionnels à la HEB et augmenter le nombre de ces derniers,
  • Favoriser le recrutement des DS en faisant mieux connaitre ce métier et en facilitant l’accès à l’EHESP,
  • Adapter la formation aux contraintes de l’exercice professionnel (exercice multi site, double fonction DS d’établissements et d’Instituts) et améliorer la condition des élèves directeurs,
  • Faire évoluer le référentiel métier qui aujourd’hui ne prend pas en compte ni le niveau stratégique ni la complexité territoriale,
  • Assurer un équilibre dans le cadre de l’universitarisation des formations, car la double valence hospitalière et universitaire est consubstantielle des formations en santé,
  • Rétablir des Conseillers Techniques et Pédagogiques Régionaux dans chaque ARS. Les DS en ARS sont des facilitateurs et des interfaces pour apporter plus de cohérence sur les politiques territoriales et universitaires.

UNE ALTERNATIVE SIMPLE

LE SERVICE PUBLIC A UNE HISTOIRE, DONNONS-LUI UN AVENIR

Partager

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

DS

Ouverture du concours Directeurs des soins pour 2023

Les inscriptions au concours de directeurs des soins pour 2023 seront ouvertes du 06 février au 03 mars. Le nombre de places proposées a été porté à 85.

Lire la suite

CHFOD3SDHDSFonction publique

REFORME STATUTAIRE DES CORPS DE DIRECTION : OBJECTIF 1er JANVIER 2024

Ce mardi 17 janvier 2022 les 3 organisations syndicales représentées au CCN des directeurs de la FPH ont été reçues au ministère de la transformation et de la fonction publiques, pour évoquer en particulier la déclinaison de la réforme de la haute fonction publique.

Lire la suite

CAPN DSDS

Les paramédicaux doivent être entendus et les Directeurs des Soins présents dans la gouvernance hospitalière

La Commission Administrative Paritaire réunie ce jour est une instance dite d'installation. Aucune situation individuelle n'a été traitée.

Lire la suite

DS

DS : promotion à la hors classe 2023

Le CNG met en ligne le tableau d'avancement à la hors classe pour 2023.

Lire la suite

DS

Les DS ont une histoire, donnons leur un avenir

La CAPN des Directeurs des soins s'est réunie le mardi 13 décembre 2022 pour examiner des recours. Cette dernière séance du mandat ouvert en 2019 est l'occasion d'un bilan, bilan qui impose d'ouvrir une nouvelle ère.

Lire la suite