CORONAVIRUS :le service public fait face à la crise

Publié le 13/03/2020Mis à jour le 13/03/2020
La propagation de la pandémie Covid-19 s'intensifie en Europe. Les mesures annoncées par le PR le 12 mars 2020 ne sont ni les premières ni les dernières d'une série qui s'allonge chaque jour.

Les professionnels du service public hospitalier et médicosocial sont entièrement mobilisés pour faire face.

Cette situation sanitaire exceptionnelle survient après de longs mois de crises multiformes dans les établissements. Malgré la fatigue, chacun a à coeur de ne pas décevoir la confiance accordée par la population à nos établissements.

Focalisés sur nos missions, nous n'en oublions pas pour autant le risque d'effondrement plus global que fait entrevoir la crise sanitaire. C'est en ce sens que nous avons défendu l'idée que nos établissements ne sont pas de simples prestataires.

Quand le Président de la République déclare que "la santé gratuite sans condition de revenu, de parcours ou de profession, notre Etat-Providence, ne sont pas des coûts ou des charges mais des biens précieux, des atouts indispensables quand le destin frappe", cela nous parle. 

Et quand il annonce, car nous sommes loin du compte, qu'il faut les placer en dehors des lois du marché et reprendre le contrôle nous disons Chiche !

Pour l'heure, l'esprit de mobilisation générale ne laisse pas la place à la polémique mais le CHFO, syndicat indépendant, conservera à tout moment sa liberté de parole et saura contribuer rapidement au retour d'expérience. Nous recevons déjà et restons à l'écoute de tous les signalements et témoignages qui enrichissent l'évaluation.

Le CHFO défend les cadres des établissements hospitaliers et médicosociaux et se bat pour un service public plus fort.

 

Le communiqué d'Yves VEYRIER Secrétaire général Force Ouvrière