Rapport de la mission Thiriez : le CHFO vous informe

Version imprimable
La mission "Haute fonction publique" conduite par Frédéric THIRIEZ, Florence MÉAUX et Catherine LAGNEAU, a remis ses propositions au Premier ministre ce 18 février 2020.

Dans un premier temps, le CHFO vous propose une lecture résumée du rapport qui contient 42 propositions.

Cette lecture n'est pas simple tant le rapport oscille selon les sujets entre une vue globale des 3 versants de la Fonction publique et des considérations centrées exclusivement sur l'ENA ou sur l'Etat. Le CHFO a participé aux auditions de la mission Thiriez, lui faisant parfois découvrir les réalités de nos métiers et de notre formation. Nous retrouvons dans le rapport des propositions aux antipodes de nos préconisations, même si sur certains points nous avons été entendus.

L'objectif de diversification des recrutements est parfois contredit par des injonctions à uniformiser, sans grande considération des besoins spécifiques des établissements de la FPH. La tendance reste à une étatisation forte du dispositif, loin de l'autonomie proclamée des établissements.Selon nous, l'objectif de diversité des recrutements doit aussi répondre à la diversité des métiers à exercer. Très basiquement, nous pensons que, lorsque l'on fait un choix de vie au sortir de longues études, mais également en cours de vie professionnelle, on choisit avant tout un métier. Un métier de juge, de policier, de diplomate, de directeur d'hôpital, et non une carrière de "haut fonctionnaire indifférencié".

Parmi les points marquants :

  • la proposition de fusion à court terme des corps de DH et D3S.
  • la notion de tronc commun en formation initiale pour 7 écoles, qui était une commande de départ, laisse beaucoup d'interrogations vis à vis de son impact sur les besoins de formation à chaque métier et sur la durée de la scolarité. Elle bouscule les plans de l'EHESP pour réformer la formation des DH et D3S. 
  • la proposition de fusion EHESP EN3S est une surprise non argumentée, les 2 institutions préparant à des métiers profondément différents. De plus, l'EN3S ne recrute pas des fonctionnaires !
  • le maintien d'une posture encourageant le recours aux contractuels et les navettes public-privé.
  • les propositions pour ouvrir des discussions sur la reconnaissance de la catégorie A+ et sur les rémunérations.

Consulter notre résumé des propositions du rapport

Consulter le rapport dans son intégralité

Sur tout les points, le CHFO mettra l'accent sur l'intérêt des établissements de la FPH, sur le maintien des garanties statutaires et de la gestion nationale, sur des conditions de formation soutenables pour les élèves, et préparant réellement aux métiers.