Fait et Cause pour les Directeurs des soins - Communiqué commun des Syndicats et Associations

Version imprimable
Après l'échec de la Commission mixte paritaire le 2 mars, la proposition de loi "améliorer le système de santé par la confiance et la simplification" va venir en seconde et dernière lecture devant l'Assemblée Nationale : la Commission des affaires sociales démarre ses travaux ce soir 9 mars et le passage en séance publique est prévu le 18 mars 2021.

Une intersyndicale s'est constituée pour expliquer, convaincre et agir afin que soient retirées plusieurs dispositions de la proposition de loi qui mettent en cause le rôle des Directeurs des soins et de la Commission des soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques. Les associations de directeurs des soins participent aussi à cette démarche.

Il s'agit en particulier de l'article 6 du projet qui prévoit la possibilité de fusion CME CSIRMT et qui retire la présidence de la CSIRMT au directeur des soins.

Pour le CHFO, ces deux dispositions sont nuisibles et il est encore temps de revenir à la raison.

C'est aussi le sens du communiqué commun : CONSULTER ICI