Les actualités CHFO

Il faut ouvrir d’urgence le dossier statutaire des directeurs de la FPH

Partager

En janvier 2023, entrera en vigueur le nouveau statut des Administrateurs de l’État. Le CHFO vous informe sur les discussions en cours.

Un Conseil Supérieur de la Fonction Publique d’État s’est réuni le 25 octobre pour examiner les textes régissant le nouveau statut des administrateurs de l’Etat : quatre projets de décrets et deux arrêtés sur le régime indemnitaire.
Le CHFO vous informe sur les discussions en cours.
  • Statut unifié pour 15 corps,
  • Revalorisation indiciaire, de l’IM 483 au premier échelon à l’IM 1570 (supérieur à l’actuelle Hors échelle G) pour le troisième grade, cela représente +20 points en début de carrière et + 300 points en fin par rapport à notre situation actuelle !
  • Suppression du taux de promotion,
  • Suppression des grilles d’emplois fonctionnels remplacées par un mécanisme d’accélération des avancements,
  • Durées d’échelons raccourcies et simplifiées…
  • Refonte du régime indemnitaire

Malgré des grilles plus attractives, ces projets suscitent encore des interrogations multiples : fonctionnalisation étendue des emplois, indices sommitaux hors de portée selon les durées, parcours de carrière lisible ?

A l’évidence, cette réforme est un ballon d’essai pour répondre au déclin de l’attractivité et ouvrir le chantier plus vaste des rémunérations de la fonction publique. Pour Force Ouvrière, il n’est pas question de lâcher sur la parité des grilles à niveau de recrutement équivalent. Et la discussion doit s’élargir aux trois versants de la fonction publique. C’est un des atouts du CHFO comme syndicat confédéré.

Tous ces sujets illustrent la pertinence des revendications du CHFO. Seules l’ignorance ou la mauvaise foi peuvent expliquer que l’on s’enferre aujourd’hui à clamer les spécificités de tel ou tel exercice pour rejeter une discussion globale y compris sur l’unicité statutaire.

Au contraire il faut faire front et peser pour que les directeurs de la FPH ne soient pas condamnés une fois de plus à monter dans la voiture balai de la fonction publique.

En effet, ce serait une grave erreur de quémander un alignement a posteriori, qui sera à coup sûr mal ficelé et au rabais.

Le CHFO demande que nos ministres de tutelles ouvrent immédiatement les discussions sur un protocole global, et ce, pour les 3 corps de direction.

La question de l’attractivité de la haute fonction publique concerne les 3 versants. La crise est telle pour le secteur sanitaire et médico-social que l’on ne peut se permettre un décrochage de plus.

Notre ministère doit sortir de sa léthargie.

Chères et chers collègues, en soutenant aux élections professionnelles les candidats du CHFO, vous faites le choix de la Cohérence, de l’Honnêteté, de la Force et de l’Offensive !

Pour consulter la présentation de la réforme Haute fonction publique de l’Etat : cliquer ici

Le courrier du CHFO au Ministre de la Santé et de la prévention : cliquer ici

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

CHFO

Most Bet Bahis Güncel Giriş TR

Most Bet Bahis Güncel Giriş TR

Lire la suite

CHFOLa mobilité

La mobilité : pour quoi faire ?

Après le succès de l'enquête 2022 sur le droit à la déconnexion, le CHFO veut recueillir vos avis et vos expériences sur un sujet plus classique mais pourtant peu évoqué et insuffisamment exploré : celui de la mobilité des directeurs de la FPH.

Lire la suite

CHFOD3SDHDS

Réforme statutaire : une nouvelle étape de mobilisation s’impose

Les trois organisations majoritaires SYNCASS-CFDT, CHFO et UFMICT-CGT étaient reçues vendredi 29 mars par le cabinet du ministre de la transformation et de la fonction publiques et celui de la santé et de la prévention ainsi que leur administration.

Lire la suite

CCNCHFO

Comment allons-nous ? Où allons-nous ?

Le Comité consultatif national pour les directeurs de la FPH se réunit ce mardi 26 mars 2024. Le CHFO demande que l'on passe des diagnostics à la thérapeutique.

Lire la suite

CHFOPersonnes âgées

Loi "bien vieillir" : la CMP nous donne raison

La commission mixte paritaire a adopté le 12 mars un texte de compromis sur la proposition de loi "portant diverses mesures relatives au grand âge et à l’autonomie".

Lire la suite