Les actualités DH

Instance collégiale DH du 12 juillet 2022 : le CHFO vous informe

Partager

L'instance collégiale pour l'accès aux emplois supérieurs de DH s'est réunie le mardi 12 juillet pour examiner les candidatures à 15 emplois fonctionnels et de chefs d'établissement.
Lors de cette séance, les membres de l’instance devaient examiner les candidatures pour les emplois suivants :

Emplois de Groupe I

  • Directeur des centres hospitaliers d’Aurillac, de Mauriac, de Saint-Flour et de Chaudes-Aigues et de l’EHPAD de Chaudes-Aigues (Cantal)
  • Directeur du centre hospitalier ” Robert Pax ” à Sarreguemines, du CHS de Sarreguemines et de l’EHPAD de Puttelange-aux-lacs (Moselle)

Emplois de Groupe II

  • Directeur de l’établissement public de santé Ville-Evrard à Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis)
  • Directeur du centre hospitalier des Pays de Morlaix, EHPAD de Mont le Roux à Houelgat, de Plougourvest et EHPAD intercommunal du Haut Léon (Finistère)
  • Directeur ou directrice adjoint(e) de la recherche clinique et de l’innovation (Paris)
  • Directeur ou directrice adjoint(e) auprès du directeur général (Paris)

Emplois de Groupe III

  • Directeur du centre hospitalier intercommunal UNISANTE de Forbach (Moselle)
  • Directeur des centres hospitaliers du Rouvray et du Bois-Petit à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime)

  • Directeur du centre hospitalier spécialisé Henri Laborit à Poitiers (Vienne)

  • Directeur ou directrice général(e) du centre hospitalier universitaire de Saint-Etienne, du centre hospitalier de Roanne et des EHPAD Coutouvre, Montagny et Pays de Belmont (Loire)
  • Emplois d’adjoint(e) au directeur ou directrice des centres hospitaliers de Valenciennes et de Fourmies (Nord)
  • Emplois d’adjoint(e) au directeur ou directrice des centres hospitaliers d’Annecy-Genevois et du Pays de Gex (Haute-Savoie) 

  • Emploi de sous-directeur ou sous-directrice des services centraux à l’Assistance publique des hôpitaux de Paris, directeur ou directrice délégué(e) auprès du directeur général (Paris)

Chefs d’établissements non fonctionnels

  • centre hospitalier de Gisors (Eure)
  • centre hospitalier de Bourg-Saint-Maurice (Savoie)

Au total, 48 personnes se sont portées candidates sur ces emplois, dont 11 femmes et 37 hommes.

Voici la Déclaration liminaire prononcée par les représentants CHFO :

Pour la plupart des collègues, cette période estivale va consister à serrer les dents pour que nos établissements surnagent face aux rouleaux successifs des vagues COVID et des creux de recrutement.

Au même moment, la Cour des Comptes publie le 7 juillet un rapport sur « La situation et les perspectives des finances publiques ».

Il faut bien l’avouer : la capacité de la Cour à refaire les politiques de santé sous le prisme unique des économies ne cessera jamais tantôt de nous provoquer, tantôt de nous frustrer. Le signal ainsi donné aux responsables hospitaliers que nous sommes serait déprimant, si nous n’avions pas chevillé au corps la conviction qu’un service public plus fort est possible.

Bien entendu, certaines préconisations, qui visent à faire des économies n’en sont pas pour autant disqualifiées sur le principe.

Cela va de soi pour l’interrogation légitime sur la rémunération à l’acte des établissements et des professionnels ; nous savons bien que la sortie de la garantie de financement ne pourra pas se faire à l’identique, et que les mécanismes de régulation devront cesser de pénaliser outrageusement l’hôpital public.

Cela va de soi aussi sur la nécessité d’engager une politique de prévention beaucoup plus audacieuse, et de ce point de vue, le CHFO dénonce depuis toujours l’ostracisme dont les établissements sont l’objet lorsqu’il s’agit de participer à ces politiques.

Mais la frustration première vient du classement assigné aux activités de santé par la Cour : alors que le rapport entend dessiner “Une stratégie ambitieuse pour une croissance durable”, il n’évoque que l’industrie et la transition énergétique.

Nos activités de santé sont quant à elles rangées dans la catégorie « maîtrise de la dépense publique plus importante que par le passé ». Pour inverser l’expression populaire, nous voilà « déshabillés pour l’été ».

La ligne d’horizon est ainsi dessinée : contenir l’évolution des dépenses de santé en maintenant sa part dans le PIB. Pour le CHFO, c’est une fausse évidence pour nos sociétés développées, qui précisément fait fi de la notion de croissance durable.

De cette erreur de base, découle toute la suite qui paraît particulièrement hors du temps : il faut poursuivre la massification, les fermetures de plateau technique et de lits, réduire le nombre de CHU, etc.

On pourra considérer que cette vue univoque de nos activités est dans le rôle de la Cour, gendarme « du bon emploi de l’argent public ». Mais la Cour prétend dépasser son rôle de gendarme et prendre de la hauteur pour définir des stratégies.

Alors, on ne saurait oublier que l’état de fragilité dans lequel s’est trouvé notre service public à l’entrée dans la crise était le fruit de ses préconisations constantes.

C’est en réalité le fruit d’une idéologie qui affirme que l’on peut concilier réduction des déficits, diminution des prélèvements, et pour autant promettre amélioration de l’accès aux soins. Comment s’étonner que ce soient les hospitaliers qui trinquent ?

Aujourd’hui, nous sommes bien en situation de rupture d’accès aux soins dans de nombreux territoires.

Oui, la régulation doit embrasser l’ensemble des activités de santé qui sont sources de grands profits pour certains.

Le CHFO veut aussi une stratégie de santé ambitieuse pour une croissance durable.

L’instance collégiale a ensuite adopté les listes courtes pour les 15 emplois à l’ordre du jour ; elles comptent de 1 à 6 candidats.

Partager

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

DH

Instance collégiale DH du 16 novembre 2022 : le CHFO vous informe

L'instance collégiale pour l'accès aux emplois supérieurs de DH s'est réunie le mercredi 16 novembre pour examiner les candidatures à 11 emplois fonctionnels et de chefs d'établissement.

Lire la suite

CHFOD3SDHDS

Les propositions du CHFO pour les DOM COM

Le CHFO a régulièrement dénoncé les conditions d'exercice délétères des collègues ultras marins, victimes d'exactions inadmissibles. Des réponses spécifiques sont indispensables et urgentes. Les élections professionnelles sont l'occasion de rappeler les revendications...

Lire la suite

DH

DH : UN TAUX DE PROMOTION INTROUVABLE ET INOPERANT

Le nouveau statut des administrateurs de l’État, doit entrer en vigueur le 1er janvier 2023. Il prévoit la suppression du taux de promotion pour l'accès au 2ème grade.

Lire la suite

DHMétier

DH : résultats des mouvements 2022-6/7 emplois fonctionnels et chefs

Le Centre national de gestion met en ligne aujourd'hui les choix de nominations pour les emplois publiés en juin et juillet 2022

Lire la suite

CHFOD3SDHDS

Elections professionnelles des corps de direction de la FPH

Les listes électorales pour le CCN et les CAPN sont publiées sur le site internet du CNG.

Lire la suite