Les actualités DH

Instance collégiale DH du 20 janvier 2022

Partager

Le CHFO vous informe des travaux de l'instance collégiale DH qui s'est réunie ce 20 janvier 2022 pour examiner les candidatures à 12 emplois et aussi pour faire un bilan de son fonctionnement.

L’instance collégiale DH s’est réunie le 20 janvier 2022 pour examiner les candidatures à 10 emplois fonctionnels dont 1 emploi de groupe I, 2 emplois de groupe II, 7 emplois de groupe III, et 2 emplois de chefs d’établissements.

Les emplois publiés avaient recueilli un nombre très variable de candidatures entre 1 et 11. L’instance a retenu des candidats pour tous les emplois : 

3 emplois ont 1 seul candidat, 

1 emploi a 2 candidats

2 emplois ont 3 candidats

1 emploi a 5 candidats

2 emplois ont 6 candidats

2 emplois ont 7 candidats.

1 emploi a 8 candidats

L’échéance de communication des choix définitifs est fixée au 25 février 2022.

L’instance collégiale a ensuite examiné le bilan de fonctionnement 2021 présenté par le CNG. 

La comparaison avec le fonctionnement antérieur du comité de sélection indique :  une tendance à la diminution du nombre moyen de candidats, de 7,6 à 6,1 par poste, une part de candidats contractuels qui diminue (environ 6%).

A l’issue des tours de recrutement 2021, 10 postes sur 216 publiés sont restés non pourvus, dont 9 ont été republiés.

Le CNG fait valoir que le rythme accéléré des publications a permis une réduction du délai de prise de poste après le départ du prédécesseur (environ 20 jours). Les inconvénients sont la moindre visibilité des postes vacants pour les collègues.

L’instance collégiale a demandé que le bila soit complété sur la question des nominations équilibrées femmes hommes, et en fonction des types de poste (chefs, adjoints par exemple).

Il a été aussi fait un bilan de l’application des critères de sélection aux emplois inscrits dans les Lignes directrices de gestion qui avaient été soumises au Comité consultatif national.

En un an 4 critères ont fait l’objet de dérogations, uniquement pour les emplois fonctionnels : exclusion de la candidature sur place (1 fois), candidature du directeur intérimaire (2 fois), candidature quand on a exercé la tutelle sur le territoire (1 fois), et enfin candidature quand on exerce depuis moins de 3 ans sur l’emploi fonctionnel précédent sauf circonstances exceptionnelles (10 fois).

L’analyse du CHFO

Le bilan portait en fait sur 2 sujets : le fonctionnement de la nouvelle Instance collégiale d’une part, et l’impact du choix de publication plus rapprochée des postes.

Le CHFO a dénoncé la suppression du comité de sélection, car il s’agissait clairement d’une volonté de marginaliser le rôle des représentants des directeurs, avec en particulier la suppression de l’avis de la CAPN sur les choix. Notre place avec voix consultative nous permet encore de plaider pour faciliter les parcours des collègues, et veiller à l’égalité d’accès, en particulier par le respect des critères de sélection. Nous avions obtenu que les critères appliqués antérieurement par le comité de sélection soient repris dans un premier temps, afin de ne pas brouiller encore plus les cartes.

La mise en place de l’Instance collégiale a été pour le moins chahutée, avec la démission rapide des personnalités qualifiées, face à une dérogation qu’elles ont jugée non fondée. Le CHFO maintient que le respect de critères de sélection répond à l’exigence légale de respect du principe d’égalité d’accès aux emplois, et qu’il contribue en outre à une bonne gestion prévisionnelle des parcours des directeurs. Les dérogations ne sont pas interdites si motivées par l’intérêt général, et d’ailleurs font dans ce cas consensus.

L’instance n’est pas compétente pour réviser les lignes directrices de gestion qui relèvent du Comité consultatif national. Certains ajustement pourront être examinés dans la séance du mois de mars : la prise en compte de l’objectif de nominations équilibrées , la prise en compte du rapprochement familial, la question de la durée pour pouvoir recandidater sur son ancien établissement (actuellement 5 ans alors que les autre délais sont de 3 ans). Il n’est donc pas question à ce stade de remettre en cause les critères adoptés fin 2020.

Sur la question du rythme des publications, le CHFO avait déjà fait valoir la difficulté pour l’instance d’élaborer des shortlistes alors que les choix n’étaient pas connus sur le tour précédent. Un ajustement du rythme permettrait de l’éviter. La balance avantages inconvénients devra être évaluée à nouveau.

Le CHFO veille et veillera à chaque étape à ce que les parcours des collègues soient facilités, sinon l’attractivité des emplois à haute responsabilité continuera à se dégrader.

Prenez connaissance de la Déclaration liminaire du CHFO à l’instance collégiale du 20 janvier 2022

Partager

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

DHDH emploi

DH : résultats du mouvement 2022-4

Le Centre national de gestion met en ligne ce mardi 12 juillet 2022 les choix de nomination pour les emplois fonctionnels et de chefs d'établissements publiés le 16 avril 2022.

Lire la suite

DHDH emploi

Instance collégiale DH du 12 juillet 2022 : le CHFO vous informe

L'instance collégiale pour l'accès aux emplois supérieurs de DH s'est réunie le mardi 12 juillet pour examiner les candidatures à 15 emplois fonctionnels et de chefs d'établissement.

Lire la suite

DH

DH : tableau d'avancement ou tableau de chasse ?

Le CNG met en ligne le tableau d'avancement à la hors classe de directeur d'hôpital pour 2022

Lire la suite

DHDH emploi

J-36 pour le recensement des postes réservés aux EDH Promotion Germaine Poinso-Chapuis

Le CNG a mis en ligne la procédure et le calendrier de recensement des postes destinés aux élèves directeur d'hôpital qui prendront leurs fonctions le 1er janvier 2023.

Lire la suite

DH

DH : résultats du mouvement 2022-3

Le Centre national de gestion met en ligne ce 20 juin 2022 les choix de nomination pour les emplois fonctionnels et de chefs d'établissements publiés le 19 mars 2022.

Lire la suite