Résultats du mouvement 2019-2 des chefs d’établissement D3S

Version imprimable
Le mouvement 2019-2 pour la nomination de chefs d’établissements D3S est le premier qui n’est pas conclu par une Commission administrative paritaire nationale. C’est une des conséquences de la loi du 6 aout 2019. Cela a évidemment suscité beaucoup d’interrogations des collègues sur la méthode et le calendrier, les CAPN ayant constitué jusqu’à présent le repère clair sur la conclusion d’un mouvement et une occasion d’explication sur les décisions prises par l’administration.

Pour le CHFO, la volonté d’effacer ces repères et d’écarter les représentants des cadres n’est en rien technique ; il s’agit d’une orientation politique systématique « d’économiser » sur le dialogue social, et de renforcer une autorité « verticale » de nomination. Nous avons alerté sur les risques de perte de confiance, en particulier sur le respect du travail préalable du comité de sélection et sur la motivation des décisions. Nous n’aurons de cesse de demander que ces choix soient réparés.

En pratique, nous avons demandé au CNG de préserver le caractère groupé du mouvement, d’assurer l’égale information des collègues et de permettre aux organisations syndicales de jouer leur rôle de conseil. Le CNG a donc fixé une date de fin pour chaque mouvement (c’était en l’occurrence le 14 février), il s’est engagé à publier les résultats des mouvements sur son site et à informer chaque candidat des décisions. Le CNG informe également les organisations syndicales.

La prochaine publication d’emplois de chefs d’établissements sanitaires sociaux et médicosociaux doit intervenir ce vendredi 21 février 2020.

Vous trouverez ci-dessous notre analyse du mouvements 2019-2 ainsi que la liste des choix de nominations.

Le CHFO est à votre écoute pour tout conseil ou information.

Ch-fo@wanadoo.fr

Tel : 01 47 07 22 34

Consulter les résultats

 

ANALYSE

Le 2ème tour de recrutement 2019 de chefs d’établissements sociaux, sanitaires et médicosociaux proposait 10 emplois donnant accès à l’échelon fonctionnel et 49 autres emplois (publications des 16, 24, 31 octobre et 13 novembre).

96 personnes avaient adressé leur candidature, dont 19 non-fonctionnaires. En prenant en compte les candidatures multiples, ce sont 198 candidatures qui ont été exprimées.

Le comité de sélection du 14 janvier 2020

Le comité a retenu 123 candidatures, dont 13 candidatures de non-fonctionnaires (9 personnes).

La répartition du nombre de candidatures par emploi est la suivante :

Nombre de candidats

0

1

2

3

4

5

6

7

8

10

Pour les 10 emplois avec échelon fonctionnel

Nombre d’emplois avant comité de sélection

1

4

3

1

1

 

 

 

 

 

Nombre d’emplois après comité de sélection

1

4

4

0

1

 

 

 

 

 

Pour les 49 autres emplois

Nombre d’emplois avant comité de sélection

7

12

10

6

4

3

2

2

2

1

Nombre d’emplois après comité de sélection

10

14

9

5

3

4

4

 

 

 

Ce que l’on peut retenir en résumé :

Un constat de faible attractivité des emplois : 1,7 candidatures par emploi avec échelon fonctionnel ; 3,7 candidatures pour les autres emplois, et au total 11 emplois sans aucune candidature.

Après le travail du comité de sélection, 18 emplois n’ont qu’un seul candidat. 31 emplois ont plusieurs candidats.

Les projets de nomination après le retour des propositions des ARS.

Les propositions des ARS ou représentants de l’Etat devaient remonter au CNG pour le 14 février 2020. Le CNG doit publier sur son site les choix définitifs pour ce mouvement.

Au total, 32 emplois seront pourvus et 27 resteront vacants à l’issue de ce tour.

Nombre de candidats

0

1

2

3

4

5

6

7

8

10

Pour les 10 emplois avec échelon fonctionnel

Nombre d’emplois après comité de sélection

1

4

4

0

1

 

 

 

 

 

Emplois non pourvus

1

1

2

 

0

 

 

 

 

 

Pour les 49 autres emplois

Nombre d’emplois après comité de sélection

10

14

9

5

3

4

4

 

 

 

Emplois non pourvus

10

8

4

1

 

 

 

 

 

 

Sur les emplois non pourvus, hors ceux sans candidats, 9 postes avaient 1 candidat, 6 postes avaient 2 candidats et 1 poste avait 3 candidats. Pour au moins 4 emplois, le résultat infructueux provient de désistements, en lien avec des multi candidatures.